image

Plus de $3 millions ont été investis dans la création du «Flagship Dining» et dans la transformation des salons d’aéroport.

imageAmerican Airlines (AA) a créé son premier salon d’aéroport en 1939 à New York avec pour objectif d’offrir un lieu de retraite aux passagers. Aujourd’hui, la compagnie repense le rôle de ses salons et crée parallèlement le « Flagship Dining ». Derrière ce slogan se cache un service de repas avant le vol, avec service à la table, le tout dans un cadre élégant. Ce service sera disponible au début 2017 à New York JFK. Dans le courant de l’année, il s’étendra aux hubs de Dallas/Fort Worth (DFW), Los Angeles (LAX) et Miami (MIA). Il sera réservé aux passagers First des vols internationaux et transcontinentaux.

En parallèle, la compagnie va également lancer le concept de «Flagship Lounge» aux aéroports de JFK, LAX, Chicago (ORD), DFW, MIA et Philadelphie (PHI). Plus d’espaces, un ameublement plus moderne et accès aux clients Premium seront à l’ordre du jour. L’ensemble des passagers First et Business des vols transpacifique, transatlantiques, vers le bas de l’Amérique du Sud, et Airbus A321T transcontinentaux auront accès aux services « Flagship » dès le début 2017.

En outre, le salon situé aux arrivées de Londres Heathrow va également être rénové et proposera des zones privées de douche et dressing, un service de food & beverage, ainsi qu’un service de pressing. Pour terminer, les salons Admiral Club vont également faire l’objet de rénovation. Les premiers qui ont rouvert sont celui de São Paulo-Guarulhos (GRU) et Phoenix Sky Harbor (PHX). JFK, LAX et MIA seront les suivants parmi les 15 prévus au cours des prochaines années.

 

 

image

image

image

image

 

image

image

image

image

image

 

image

image

image

image

 

image

image

image

 

image